4 conseils pour aider bébé à marcher

973
Partager :

Dans cet article de blog, nous explorons les différentes étapes du développement de la motricité chez les jeunes enfants, depuis l’acquisition de la capacité à s’asseoir sans aide jusqu’à leurs premiers pas indépendants.

A voir aussi : Le rôle clé des jeux et jouets dans l'épanouissement de bébé

Apprenez comment les bébés développent leur force, leur coordination et leur équilibre au fil du temps, et découvrez des conseils proposés par le blog parentalité M comme Maman pour encourager et soutenir votre enfant tout au long de ce processus passionnant.

Gardez à l’esprit que chaque enfant progresse à son propre rythme et qu’il est important de respecter et de célébrer ces différences tout en offrant un soutien adapté à leur évolution.

A lire en complément : Les meilleures méthodes pour stimuler l'éveil et les apprentissages de votre bébé

S’asseoir, glisser et s’accroupir

Lorsqu’il est prêt à marcher, votre enfant s’est exercé à s’asseoir sans aide et a développé les muscles abdominaux nécessaires à la marche. Cela se produit généralement entre quatre et sept mois.

Entre sept et dix mois, il peut également commencer à ramper. Bien que tous les enfants ne rampent pas avant de marcher, le fait de ramper peut aider ceux qui le font à développer :

  • la souplesse
  • les muscles
  • la coordination nécessaires à la
    marche

À cet âge, votre enfant est susceptible de devenir un expert en accroupissement. Au fur et à mesure que ses quadriceps se développent et se renforcent, il commencera à se soulever et à s’abaisser à l’aide de ce mouvement d’accroupissement.

Stabilité et dérive

Vers l’âge de huit à neuf mois, votre nourrisson acquiert la force de se hisser en s’aidant des meubles et des autres objets de son environnement.

En position debout, il pratique l’équilibre et peut lâcher l’appui de plus en plus longtemps. A cet âge, votre enfant appréciera de se promener dans vos meubles, veillez donc à ce qu’il n’y ait pas d’arêtes vives contre lesquelles il pourrait se cogner la tête.

Les premières tentatives

Si votre bébé a franchi l’étape de la promenade, vous pouvez l’aider à marcher en l’encourageant à faire des pas indépendants.

Agenouillez-vous à une courte distance de votre enfant et tendez vos paumes vers lui. Utilisez un langage encourageant pour l’inciter à s’approcher de vous.

Au fur et à mesure qu’il évalue et affine sa nouvelle compétence. Félicitez et motivez votre enfant pour l’aider à prendre confiance en lui ; il fait un pas de géant.

Chaque enfant a son propre calendrier

Tous les enfants se développent à des rythmes différents, il est donc essentiel de ne pas comparer votre enfant à ceux qui l’entourent.

Certains enfants rampent avant de marcher, tandis que d’autres marchent immédiatement. Certains enfants sont impatients de bouger, tandis que d’autres attendent d’être tout à fait prêts.

Envisagez des méthodes pour encourager votre bébé à marcher s’il se met déjà debout, s’il marche en se tenant à un meuble, s’il fait quelques pas tout seul ou s’il se tient à un support.

Si votre enfant ne marche pas à l’âge de 15 mois, il n’y a généralement pas lieu de s’inquiéter ; il prend tout simplement son temps. Toutefois, si vous avez des inquiétudes, vous devez en parler à votre médecin ou à la personne clé de la crèche de votre enfant.

Conclusion

L’apprentissage de la marche est un processus qui varie d’un enfant à l’autre.

Du fait de s’asseoir et de ramper, en passant par l’accroupissement, la stabilisation et la dérive, chaque étape contribue au développement de la force et de la coordination nécessaires pour que votre enfant puisse marcher en toute confiance.

Il est important de respecter le rythme de votre enfant et de ne pas le comparer aux autres, tout en l’encourageant et en le soutenant dans ses efforts.

Si vous avez des préoccupations concernant le développement de votre enfant, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé.

En fin de compte, chaque enfant est unique et atteindra cette étape importante à son propre rythme, alors célébrez chaque petite victoire et profitez de cette période de croissance et de découverte.

L’importance de l’encouragement et de la patience

L’encouragement et la patience sont deux éléments clés pour aider votre bébé à marcher. Il faut garder à l’esprit que chaque enfant a son propre rythme, et qu’il peut prendre plus ou moins de temps pour atteindre cette étape importante.

Lorsque vous encouragez votre bébé, il faut des mots positifs et motivants. Des phrases simples comme ‘tu es un grand garçon/une grande fille’ ou ‘bravo, tu as fait du bon travail’ peuvent apporter une énorme dose de confiance en soi à votre enfant.

Il est aussi utile d’utiliser des jouets qui encouragent la marche. Les trotteurs pour bébés sont un excellent moyen d’aider votre enfant à se tenir debout tout en lui offrant un support stable pendant qu’il explore le monde autour de lui.

La patience est aussi essentielle lorsqu’il s’agit d’aider votre bébé à marcher. Ne vous découragez pas si cela prend plus de temps que prévu ou si votre enfant tombe souvent au début. Encouragez-le simplement encore plus fort et continuez à pratiquer avec lui régulièrement.

N’oubliez pas que l’apprentissage de la marche ne doit pas être considéré comme une course contre la montre ni même comme une compétition entre les enfants. C’est avant tout une période merveilleuse où les parents peuvent profiter pleinement des progrès incroyables accomplis par leur petit bout de chou.

L’apprentissage de la marche peut être difficile tant pour les parents que pour les enfants mais c’est aussi une expérience très enrichissante dans le développement moteur des petits bouts! En utilisant ces quatre conseils simples, vous pouvez aider votre bébé à marcher avec confiance et sécurité.

Les accessoires pour aider bébé à se tenir debout

Les accessoires pour aider bébé à se tenir debout sont un excellent moyen de soutenir votre enfant dans ses premiers pas. Ces jouets permettent aux tout-petits d’avoir un support stable pendant qu’ils explorent leur environnement et apprennent à marcher.

Le premier accessoire indispensable est le trotteur. C’est un dispositif avec des roulettes qui permet à l’enfant de se déplacer en toute sécurité tout en étant assis dans une sorte de siège. Les trotteurs peuvent être utiles pour stimuler les muscles des jambes et favoriser la coordination motrice tout en offrant du plaisir.

Il faut noter que certains experts recommandent plutôt d’utiliser une aide plus naturelle comme le portage physique ou encore simplement laisser l’enfant explorer son environnement sans attelle. Effectivement, les trotteurs peuvent être dangereux s’ils ne sont pas surveillés attentivement. Ils peuvent facilement basculer sur un terrain inégal ou des escaliers.

Un autre outil pratique pour aider votre bébé à se tenir debout est la table d’activités avec panneau latéral ajustable qui offre un bon niveau de stabilité et peut aussi divertir votre enfant pendant qu’il essaie de se mettre sur ses deux pieds.

Il y a aussi les chaussures conçues spécialement pour cet objectif : aider bébé à marcher. Elles ont des semelles adhérentes et flexibles qui facilitent les mouvements naturels du pied tout en réduisant le risque que l’enfant glisse lorsqu’il commence sa première expérience ambulatoire. Toutefois, il faut faire attention à ne pas trop serrer les chaussures pour que le pied de bébé puisse respirer et se développer normalement.

Ces accessoires peuvent être très utiles pour aider votre enfant à se tenir debout et marcher, mais l’important est de bien choisir selon les besoins spécifiques de chaque enfant tout en gardant un œil attentif sur leur utilisation.

Partager :