Quelle peur à quel âge ?

1
Partager :

Les craintes de l’enfant selon son âge

Comment puis-je aider mon enfant à surmonter ses peurs ?

En grandissant, l’enfant a des sentiments de peur qui se développent avec son imagination. Pour aider votre enfant, vous devez l’accompagner, le comprendre et surtout ne pas dramatiser lors d’une situation de peur. Restez avec lui pour créer un sentiment de sécurité.

A découvrir également : Comment fixer un rehausseur auto sans dossier ?

En tant que parent, vous devez également rester calme et ne pas leur montrer vos peurs. Le mieux, c’est de lui parler avec des mots rassurants et de lui montrer la différence entre la réalité et son imagination.

A lire en complément : Comment enlever une dent qui bouge sans se faire mal ?

Neurobiologie de la peur

Connaissant votre anatomie par cœur, vous connaissez évidemment l’amygdale, qui est un ensemble de noyaux dans les lobes temporaux. Il s’agit d’une structure cérébrale essentielle pour le décodage des émotions.

Lorsque l’amygdale est activée, elle déclenche une succession de réactions émotionnelles telles que transpiration, augmentation du rythme cardiaque ou musculaire contraction.

Il analysera donc la représentation d’un objet et se préparera, soit à une fuite, soit à une défense, grâce au cortex sensoriel adapté, tel que le visuel ou l’auditif.

Cette partie stockera puis mémorisera toutes les émotions ressenties par sa connexion avec l’hippocampe, qui est une structure du cerveau qui joue un rôle central dans la mémoire.

Pour en savoir plus sur la neurobiologie de la peur, vous pouvez visiter ce site : https://www.pourlascience.fr/sd/neurosciences/les-circuits-de-la-peur-10773.php

Chaque âge a ses peurs

La peur d’un enfant est un élément qu’il trouve dans son environnement et qui lui est inconnu donc qu’il ne sait pas comment gérer.

Nous laissons trouver des enfants plus craintifs que les autres, cela fait entièrement partie de leur tempérament.

Peurs fréquentes selon l’âge de l’enfant :

De 0 à 8 mois : l’enfant ressent anxiété de séparation (peur des étrangers ou peur de l’abandon) et peur des chutes et des bruits .

De 8 mois à 1 an  : l’enfant a peur du bruit (aspirateur ou téléphone).

De 1 à 2 ans : l’enfant a peur des monstres et du noir . Étant plus petit, il ne connaissait pas cette peur et pouvait alors dormir avec les lumières éteintes et la porte fermée. À cet âge, il se sent en danger et demande que la porte soit ouverte et qu’il dorme avec un peu de lumière pour le rassurer. Vous pouvez alors opter pour une veilleuse ou laisser l’éclairage du couloir allumé.

De 2 à 5 ans : les enfants éprouvent des peurs temporaires : les grands animaux, surtout s’ils n’ont pas l’habitude de les avoir à la maison. On trouve également des orages, des clowns, du père Noël ou des créatures imaginaires telles que sorcières, fantômes ou robots .

De 5 à 12 ans : l’enfant ressent des peurs associées à un objet ou à une situation particulière, aux insectes, aux voleurs et ravisseurs, aux médecins et aux dentistes mais aussi à la peur du vide et accidents. Après avoir vu des images choquantes à la télévision, l’enfant peut avoir peur des catastrophes naturelles ou des guerres, mais aussi de la mort. Il peut également s’agir de faire face à des peurs sociales, de rejet à l’école ou de s’exprimer en public.

Partager :