L’aide aux devoirs par une nouvelle approche

aide aux devoirs enfant joyeux

Les devoirs d’école sont source de tension à la maison? J’ai découvert un livre qui va vous faire envisager ce moment d’une toute autre façon. On a souvent tendance à mettre derrière le mot « aide aux devoirs » des explications techniques alors qu’il ne s’agit parfois que de réussir à mettre l’enfant en mouvement, ou créer une ambiance originale ou instaurer une complicité avec lui.

Cet article est une contribution au carnaval d’articles organisé par Coline et Rémy du blog Petites Chasses au Trésor. Ils nous ont proposé de réfléchir au thème « Apprendre par le jeu, mes meilleurs conseils ». Vous pouvez retrouver leur article traitant de ce sujet sur leur blog : « Apprendre en s’amusant avec les chasses au trésor »

Il faut dire qu’à l’heure où ils doivent se mettre à leurs devoirs, nos enfants ont déjà passé 8 heures assis sur une chaise… Et si nous leur permettions d’apprendre autrement ? Allongés sur le lit les pieds en l’air contre le mur ! Déguisés en super-héros ! Sous une tente ! Et si c’était vraiment ça le soutien scolaire ?

Mon livre coup de cœur : « Chouette, c’est l’heure des devoirs »

 

C’est en tous cas ce que nous démontre le merveilleux livre « Chouette, c’est l’heure des devoirs ». Ce livre est une vraie pépite ! A aujourd’hui, j’ai déjà publié une bonne soixantaine d’articles sur mon blog et ailleurs ; et j’ai l’impression que ce livre reprend beaucoup de thèmes qui me sont chers : la communication parent-enfant, la confiance, l’autonomie, les intelligences multiples, les besoins, les émotions, l’affectif dans l’apprentissage… Tout ça dissimulé dans des « fiches jeu » qui sont autant d’astuces à expérimenter pour que les devoirs ne soient plus un problème.

Parmi tous ses conseils, j’ai fait une sélection pour vous proposer 3 moyens de mettre du jeu, de la fantaisie dans l’heure des devoirs.

Trois moyens de mettre du jeu dans les devoirs

libérer son énergie pour les devoirs1. Libérer son énergie

Exemple p.28-29 :

« Comme les All Blacks !

Vous allez imaginer et créer un rituel de démarrage (ou de fin, ou de ce que vous voulez…) à la manière du Haka de l’équipe néo-zélandaise de rugby : les All Blacks !

Prenez un papier, un stylo et notez les mouvements (des pieds, des jambes, des bras, des mains, de la tête), les paroles (votre cri de guerre !) et l’esprit général que vous voulez donner à votre rituel (vous pouvez également ajouter une devise).

Vous pouvez également directement improviser un rituel sans noter quoi que ce soit.

Est-ce que vous voulez un rituel « guerrier », « dynamisant », « apaisant » ?

Ce rituel va bien sûr être exécuté par vous et votre ou vos enfants !

Pourquoi ça marche ?

Le fait de bouger, de crier, de mobiliser son énergie ensemble favorise la mise en action et met en route l’énergie. Le cerveau se déconnecte un moment pour entrer dans ce mouvement qui va également créer de la complicité. Ensemble on va gagner ! On est invincible ! »

 

faire ses devoirs sous la tente2. Adopter un nouvel angle de vue

Exemple p.44-45 :

« Planter la tente

On improvise une tente quelque part dans la maison (une table recouverte d’un drap peut parfaitement faire l’affaire) ou dans le jardin s’il fait beau.

L’enfant s’installe dans son repère pour faire ses devoirs.

Pourquoi ça marche ?

Il ou elle s’isole complètement de son environnement et des activités précédentes.

Les sollicitations de la maison qui pourraient le ou la tenter ne seront plus visibles et rien ne pourra venir perturber sa concentration.

Il ou elle va également se sentir protégé(e) dans cet univers plus restreint et plus facile à maîtriser.

La tente (ou cabane) improvisée va être l’endroit idéal pour se sentir dans sa bulle et se couper du monde !

S’installer dans une tente peut également prendre un goût d’aventure ! »

inverser les roles pour faire les devoirs3. Changer sa position

Exemple p.70-71

« Inverser les rôles

Une fois n’est pas coutume, c’est l’adulte qui va faire les devoirs à la place de l’enfant ! Et l’enfant se mettra dans la position de l’adulte.

Ce dernier veillera à écouter attentivement les instructions, n’hésitera pas à poser plein de questions et à faire reformuler…

Il n’oubliera pas de montrer que c’est très difficile !

Pourquoi ça marche ?

Parce que l’enfant va bien s’amuser et qu’il va quand même travailler !

Expliquer, répondre aux questions, reformuler, corriger…est une excellente façon de travailler.

Le +

Ce sera sans doute l’occasion pour votre enfant de vous imiter…cela peut être très instructif !
C’est le moment de vous reconnecter à votre façon de faire quand vous étiez enfant :
Quelle était votre attitude par rapport à l’école ?
Quelles émotions provoquaient chez vous le moment des devoirs ?
Qu’est-ce qui vous motivait ?
Qu’est-ce qui vous faisait plaisir ?
Qu’est-ce qui était facile ? Difficile ?
Quelle était l’attitude de vos parents ?
Qu’attendaient-ils de vous ?
Que reproduisez-vous aujourd’hui ?
Qu’avez-vous rejeté ?
Faire ce petit bilan va vous permettre de mieux comprendre certains de vos fonctionnements et peut-être de vous positionner de façon plus juste par rapport à l’attitude que vous adoptez aujourd’hui. »

 

Ces trois exemples ne sont qu’un tout petit échantillon des 50 autres idées pour aider nos enfants à travailler joyeusement. Ce livre s’inscrit parfaitement dans la « pédagogie positive » telle que décrite par Isabelle Pailleau et Audrey Aukoun : une manière d’apprendre dans la joie, la douceur et la bienveillance pour que nos enfants puissent s’épanouir en toute confiance.

Vous l’aurez compris : je suis fan ! Alors, contrairement à moi, n’attendez pas que vos enfants soient adolescents pour vous le procurer. Et relisez-le régulièrement : il plein de bons conseils et de bons sens pour une meilleure harmonie à la maison, et pas que pour l’aide aux devoirs !

A écouter: 

Vous pouvez aussi retrouver tous ces bons conseils dans une série de 10 émissions de radio enregistrées par l’auteur Charles Caplette sur Radio Clé de Vie: Chouette c’est l’heure des devoirs- à écouter.

 

Chouette, c’est l’heure des devoirs! Charles Caplette, éditions Eyrolles, collection Apprendre autrement; Illustrations: Lili la baleine

 

2 commentaires

  • Bonjour,
    Je viens de tomber sur cette article et ça tombe plutôt bien. Je suis étudiante donc je n’ai pas d’enfant, mais par contre je donne des cours particuliers et fait également de l’aide aux devoirs comme job. Ça me donne de bonnes idées pour faciliter l’apprentissage, à adapter tout de même pour mes petits plus si petit ^.^

  • Merci Blandine pour le partage de tes astuces préférées dans cet excellent livre !

    Jouer, renverser les rôles, libérer son énergie, faire des devoirs une aventure… autant de bonnes idées qui vont développer chez l’enfant – outre des compétences académiques puisque les devoirs seront faits – des compétences de vie essentielles pour réussir et s’épanouir dans la vie. A commencer par aimer apprendre et libérer sa créativité 😉

    Magali.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *