Règles de la maison en vacances, les fixer en 5 étapes

Cet article participe à un événement inter-blogueurs proposé par Aurélie du blog superliposes.com ayant pour thème «Préparer les vacances en famille». Sur ce thème, Aurélie nous propose « Sa chambre dans une valise pour les vacances » 

Ouf ! Les vacances ! Pour beaucoup d’enfants, c’est un grand soulagement : plus de réveil, plus de devoirs, plus de contraintes horaires.

Les enfants adorent ce lâcher-prise, surtout quand ils passent les vacances à la maison. Le problème c’est que leur enthousiasme leur fait souvent imaginer que, parce que c’est les vacances, tout est permis.

Pour les parents c’est autre chose… Ils savent bien que la pratique du total « roue-libre » peut vite virer au cauchemar.

  • Ennui des enfants qui, tout-à-coup se retrouvent « seuls » et n’arrivent pas à s’occuper sans leurs amis
  • Lâcher-prise excessif avec non-respect des règles en communauté
  • Disputes entre frères et soeurs
  • Besoins insatiables des enfants vis-à-vis de leurs parents
  • Désordre continu

Si la vie à la maison n’a pas été un minimum discutée et cadrée, les vacances finissent dans la mauvaise humeur générale, chacun devant gérer ses propres frustrations.

Alors comment organiser les vacances pour qu’une telle situation ne se produise pas ?

Voici 5 étapes pour fixer efficacement des règles de vie à la maison pendant les vacances

1- Etablir les besoins de chacun

imagine tes vacancesPour éviter des frustrations au bout d’une semaine, il peut être important de se rassembler dès le début des vacances pour s’exprimer sur son idéal de vacances.

Faire un tour de table où chacun peut dire ce qu’il attend des vacances. Dans un premier temps, il ne s’agit pas de dire ce qui est possible où non : l’essentiel est que tout le monde se sente et soit entendu. Sur une feuille ou sur un tableau, le parent note tout ce qui est dit, même les rêves impossibles à réaliser. Il faut surtout veiller à ce que chacun exprime ses besoins : besoin de passer du temps avec ses parents, avec ses amis, besoin de sortir, besoin de jouer seul…

Le parent, lui aussi, doit exprimer ses besoins : besoin de temps libre, besoin d’aide dans la maison, besoin d’ordre et de calme dans une certaine limite et noter aussi quelques besoins impossibles pour que les enfants comprennent qu’il s’agit d’une liste « idéale » et pas forcément réalisable.

Cette étape durera plus ou moins longtemps en fonction de l’âge de l’enfant. Si on est une famille nombreuse, on peut prendre les enfants un à un pour les écouter chacun pleinement et sans les interrompre; puis faire le compte-rendu à toute la famille.

Cette phase d’écoute est capitale pour la suite.

Astuces

Si quelque chose n’est pas possible, l’écrire quand même

Le parent ne doit pas faire ressentir sa propre frustration de ne pas pouvoir offrir à ses enfants ce qu’il aurait aimé

2- Elagage

On peut commencer rapidement à faire un élagage de ce qui est possible ou non.

« Ça c’est ok. Ça on va voir si c’est possible. Ça, ça serait bien, mais malheureusement ça ne sera pas possible. »

Astuces

Pour mieux faire passer les refus, parler d’une manière imaginaire de ce qui ne sera pas possible : 

« Oh oui ! Ce serait chouette si on pouvait aller dans des parcs d’attraction autant qu’on veut…»

« Oh ça serait trop bien de rester en pyjama toutes les vacances sans jamais avoir à s’habiller »

Si on a tendance à culpabiliser en disant non, relire les articles suivants: 

Ne pas trop s’étendre et passer à l’étape 3

3- Impliquer les enfants et intégrer de l’imaginaire

  • Proposer des semaines à thème

semaine à thème en vacancesSi on reste à la maison pendant un long moment, on peut rythmer les vacances avec des univers ou des thèmes :

-Une semaine, thème foot ;

-Une semaine thème plage

-Une semaine thème pirate

Ou encore : thème Italie, thème rouge et blanc, thème rock’n roll…

Ce thème peut servir de fil rouge à la semaine et donner des idées d’activités : déco avec dessin du thème, déguisement improvisé avec ce qu’on trouve à la maison, idées de repas, idée de sortie, s’inventer des personnages avec des noms rigolos

Rappel

Rendre les enfants acteurs leur fait sentir qu’ils ne sont pas soumis mais ont du pouvoir sur leurs choix. A l’inverse, se sentir impuissant va générer des sentiments négatifs (rebellions ou soumission)

  • Ou proposer un grand projet de vacances

Le fil rouge des vacances peut aussi être un grand projet, comme préparer une surprise à quelqu’un qui doit nous rendre visite : c’est l’occasion de décorer la maison et préparer des choses.

Ça peut être aussi un projet photo : à la fin de chaque semaine on choisit une photo représentative d’une activité de la semaine et on la joint à celle des autres semaines pour en faire une exposition ou un petit livret spécial.

Sur le thème de la photo, on peut aussi demander aux enfants de choir un personnage-figurine de leur choix, qu’ils doivent intégrer dans leurs activités et les prendre en photos sur plusieurs jours ; et faire un roman-photo à la fin des vacances.

Astuces

Ces propositions doivent être pensées en amont par le parent. Ne pas faire trop de propositions. En choisir une qui stimulera l’imagination et la créativité des enfants et leur permettra de se mettre seuls à une activité quand ils ne savent pas quoi faire.

4- Fixer des règles de vie et un planning

tableau-des-règles-de-la-maison-en-vacancesVoici le moment de fixer concrètement des règles de vie.

Maintenant qu’ils ont été entendus et ont pu se projeter sur différents projets enthousiasmants, il est temps de fixer dans quel cadre c’est possible.

Faire un planning simple pour expliquer à quel moment vous êtes disponible.

Par exemple : le matin, vous êtes avec eux et après le déjeuner, il y a deux heures de temps libre pendant lequel ils doivent s’occuper sans vous. A adapter, bien entendu à l’âge des enfants.

Fixer quelques règles :

  • Je respecte les temps de planning
  • Je reste calme avec mes frères et soeurs
  • Je demande la permission avant de manger quelque chose
  • Je range ce que je n’utilise plus
  • Je peux inviter un copain 1 fois par semaine
  • Le temps d’écran est limité à 2 heures/ jour

5- Donner des ressources

Parallèlement à ces règles, il est indispensable de donner des ressources dans les cas où ces règles sont difficiles à respecter. Que faire quand… je suis en colère ;je suis agacé contre mon frère ou ma sœur ; je m’ennuie ; je ne veux pas ranger ; j’ai faim ?

 

 

Que faire quand …. ?

 

 

Solution possible

 

Je suis en colère

 

Déchirer une feuille de papier spéciale colère

Taper dans un coussin

Dire que je suis en colère, ou le dessiner ou l’écrire sur un grand tableau

Respirer très fort

Je suis agacé contre mon frère ou ma sœur

 

Je m’écarte de lui ou elle

Je me réfugie dans un endroit tranquille

 

Je m’ennuie

 

Je vais voir dans le coin « activité seul » ce que je peux trouver : cahier de jeux, puzzle, livre

Je fais un dessin sur le thème de la semaine pour décorer la maison

Je ne veux pas ranger

 

Je mets de la musique pour m’aider à ranger

J’invente un jeu pour ranger

J’ai faim

 

Je demande la permission si je peux manger un fruit en attendant l’heure du repas

Je me sens triste

J’imagine que mon nounours est triste et je dois tout faire pour lui faire passer de bonnes vacances

Je mets de la musique

 

Fixer des règles de la maison en vacances n’implique pas forcément que tout soit respecté à la lettre. L’important c’est vraiment que les besoins de chacun soient pris en considération. Le planning et les règles peuvent être sécurisants aussi pour les enfants en vacances qui savent ce qu’on attend d’eux. Et puis, ils peuvent visualiser avec le planning que, si vous n’êtes pas disponible pour eux maintenant, vous le serez dans une heure.

Et chez vous, quelles règles souhaitez-vous faire respecter pendant les vacances?

 

Recherches utilisées pour trouver cet article des egles, regle de vie imaginaire

6 commentaires

  • Excellent article Blandine, très complet 🙂
    S’adapter aux planning mouvants sans pour autant que cela soit un casse-tête pour les parents.
    Pour mes deux ados, l’été est à peu près planifié, reste à préciser les règles, notamment pendant qu’ils sont à la maison.
    La règle n°1 : sortir pour se défouler quand la tension monte entre frères.

  • Superbe article comme d’habitude, concret, concis et précis. J’ai pour ma part remarqué que discuter des vacances idéales avant et ensemble aide beaucoup. La question que j’ai posé aux dernières vacances était : « pour moi les vacances seront réussies si… » je vois des animaux (sortie au zoo, dans une ferme, un parc animalier)…, je rapporte un souvenir… je vais à la plage…. je mange une paella… On s’organise pour que chaque membre de la famille ait son souhait réalisé, et ça ouvre vers de nouveaux horizons.
    Bonne journée

  • Merci Blandine.
    Comme toujours, de jolies pistes à explorer. Je vais m’en inspirer 🙂 .

  • Article très intéressant meme si mes enfants sont encore bien petits (2 ans et demi et 6 mois) Les vacances ici vont durer deux mois et je sais déjà que ça ne va pas etre tous les jours simples. La première règle à mettre en place (et si dur à concrétiser le week-end) sera de faire la sièste en début d’après-midi pour pouvoir tenir le coup jusqu’au soir!!
    Je retiens qu’il va falloir que j’anticipe et organise. Je vais donc essayer:
    1/ d’installer un rituel chaque matin présentant le programe de la journée (sièste comprise)
    2/ de me mettre d’accord avec les autres mamans des copains pour décider quand se voir
    3/de faire des petites règles en dessin à mettre sur le frigo
    Merci pour ses bons conseils

  • Bonjour Blandine,

    Merci pour toutes ces astuces bienvenues à quelques jours des premiers départs !
    J’aime bien ton fil rouge et le projet-photo, je vais m’en inspirer.. Et pourquoi pas lancer des défis ?! Genre un défi par semaine pour chacun en adaptant le sujet et la difficulté et bien sûr des récompenses 😀 !
    Bonnes vacances !
    Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *