Achoura en famille : traditions et célébrations de cette fête islamique

566
Partager :
Achoura en famille : traditions et célébrations de cette fête islamique

L’Achoura est une importante célébration religieuse dans la religion islamique. Cet événement se déroule le 10 du premier mois du calendrier de l’hégire et figure parmi les fêtes musulmanes annuelles. Il est très important pour les musulmans sunnites et chiites et a une signification particulière. Cet article vous permet d’en savoir plus sur le Achoura.

À propos de Achoura

Achoura est une fête célébrée chaque année par de nombreux musulmans dans le monde.  Pour les sunnites, cet événement permet de se rappeler du passage miraculeux de la mer Rouge par Moïse. La tradition veut que les croyants jeûnent à cette occasion pour le prophète.

A lire en complément : Coût d'un baptême : budget à prévoir et astuces pour économiser

Mais pour les musulmans chiites, la signification de achoura en islam est tout simplement un jour de deuil, soit l’anniversaire de la mort de Imam al-Hussein, petit-fils du prophète Mohamed.

Le jeûne le jour de l’Achoura

Le jeûne pendant l’Achoura est considéré comme un hommage à Moïse. En effet, ce prophète avait jeûné pour remercier son seigneur, et les musulmans perpétuent la tradition. Il est recommandé d’observer un jeûne un jour avant ou après Achoura.

A découvrir également : Comment faire un escape game à Lyon ?

Achoura en famille : traditions et célébrations de cette fête islamique

Mais, si une personne ne peut pas jeûner pendant 2 jours consécutifs, elle peut jeûner uniquement le 10e jour. Avec l’arrivée du Nouvel An hégirien, beaucoup de croyants en profitent pour évaluer la zakat, c’est-à-dire l’aumône.

L’origine de l’Achoura

Achoura est célébrée de différentes manières d’une culture à l’autre. Pour les Sunnites, Achoura a été instauré par Mahomet en 622, lorsque celui-ci a rencontré une tribu juive qui jeunait en l’honneur de Yom Kippour ou fête du pardon.

Après un certain temps, le jeûne du Ramadan a été rendu obligatoire en 624. Néanmoins, l’Achoura est un jour de deuil pour les chiites. En effet, ceux-ci commémorent l’anniversaire du martyre de Hussein, le fils de Fatima et d’Ali.

D’après les sources, Hussein n’a pas accepté de se soumettre au Nouveau Califat, et s’est exilé accompagné de 72 personnes, dont sa famille. Capturé à Karbala, lui et ses soldats (à l’exception de son plus jeune fils et des femmes) ont perdu la vie. Par conséquent, l’Achoura représente pour certains la lutte contre l’injustice et l’oppression.

Traditions liées à la fête d’Achoura

En plus de la variété des traditions, des pratiques culturelles et populaires ont été ajoutées, faisant de l’Achoura aujourd’hui une fête aux nombreuses variantes.

Sur le plan traditionnel, c’est un moment favorable de recueillement et de prière. Pour cette raison, la pratique du jeûne est très courante chez les musulmans pour se faire pardonner les péchés commis les années passées.

Dans d’autres traditions, les enfants sont couverts de cadeaux, des bonbons et même de nouveaux vêtements. C’est une célébration de la famille, l’enfance et de la charité, surtout au Maroc. En Iran et en Irak, certains ont l’habitude de se flageller à sang pour commémorer la mort de Hussein.

En Tunisie, les personnes rendent visite aux défunts et allument des bougies dans les cimetières. Au Sénégal, Achoura est appelée Tamkharit et constitue un jour agréable, accompagné de festins et de bonne humeur.

Partager :