Quel siège auto à quel âge ?

206
Partager :

En France, le siège auto est obligatoire pour les enfants jusqu’à 10 ans, ou jusqu’à ce que leur taille leur permette d’utiliser la ceinture de sécurité. La chose la plus importante à prendre en compte lors du choix d’un siège auto pour enfant ou bébé est de tenir compte avant tout du poids, de la taille et de l’âge de votre enfant.

Chaque siège auto est conçu selon ces critères afin de correspondre au mieux à la morphologie des enfants à chaque stade de leur croissance. Soyez vigilant car vous pouvez toujours être en infraction si vous ne connaissez pas toutes les réglementations relatives à l’utilisation des sièges auto ou des sièges d’appoint .

A lire aussi : La préparation mentale : une étape importante avant l’entrée à la crèche

Comment choisir un siège auto pour bébé en fonction de l’âge de votre enfant ?

Tout d’abord, il faut savoir que la réglementation ne s’applique pas en fonction de l’âge de l’enfant, mais en fonction de son poids (règlement R44/04) ou de sa taille (règlement R129 (i-Size)). Ne vous fiez donc pas à la voisine qui vous dit que ses enfants ont utilisé le même siège de 2 à 6 ans.

Le règlement européen R44/04

Le règlement européen R44/04 divise les sièges auto en 5 groupes correspondant au poids de l’enfant pour lequel ils sont adaptés. Aujourd’hui, il est toujours autorisé à commercialiser et à utiliser des sièges auto pour bébé homologués conformément à la réglementation R44/04. Cependant, ce règlement disparaîtra progressivement dans les années à venir au profit de la dernière réglementation européenne R129 (i-Size) .

A lire également : Comment renforcer l'émail des dents ?

Le règlement européen R44/04 classe les systèmes de retenue en 5 groupes distincts  :

  • Groupe 0 : de la naissance à 10 kg (environ 9 mois)
  • Groupe 0  : de la naissance à 13 kg (env. 15 mois)
  • Groupe 1 : de 9 à 18 kg (environ 8 mois à 4 ans)
  • Groupe 2 : de 15 à 25 kg (environ 3 à 7 ans)
  • Groupe 3 : 22 à 36 kg (environ 6 à 12 ans)

Certains sièges auto dits « évolutifs » peuvent simultanément couvrir plusieurs gammes de poids et peuvent donc être utilisés pour tous les groupes auxquels ils appartiennent :

  • Groupe 0 /1 : de la naissance à 18 kg (environ 4 ans)
  • Groupe 1/2/3 : de 9 à 36 kg (environ 8 mois à 12 ans)
  • Groupe 2/3 : de 15 à 36 kg (env. 3 à 12 ans)

Classification des sièges auto selon la réglementation européenne R44/04 Groupe 0 : de la naissance à 10 kg/jusqu’à 70 cm

On y trouve principalement des lits de nacelle mais aussi des coques. La nacelle offre la possibilité de placer les nouveau-nés en position couchée pendant les voyages en voiture. La nacelle est installée parallèlement à l’arrière du siège arrière, la tête du bébé étant au centre et les pieds tournés vers la portière du véhicule. Bien que les nouvelles nacelles comme la Jade de Bébé Confort soient nettement meilleures dans en termes de sécurité, il est préférable d’utiliser une coque ou un cosi pour les voyages de bébé qui conviendront mieux.

Quand devriez-vous changer de groupe de sièges d’auto ?

Quand l’enfant grandit, il a besoin d’un système adapté à son groupe d’âge. Le passage d’un groupe à un autre doit être effectué lorsque les conditions le rendent nécessaire. Plusieurs critères permettent d’identifier le moment approprié pour changer de siège auto afin d’assurer une protection maximale en cas de collision.

La position de la tête

Pour les plus petits, il est nécessaire de changer le siège auto lorsque le haut de la tête de votre enfant atteint ou dépasse le bord supérieur de l’appui-tête du cosi.

Le poids de l’enfant

Chaque siège auto est conçu pour supporter un certain poids. Choisissez toujours un modèle adapté au poids ou à la taille de votre enfant. Par conséquent, évitez de dépasser le poids maximum autorisé prévu pour chaque groupe.

La position du harnais

Le harnais doit être positionné à la hauteur du épaules de l’enfant, ni trop hautes ni trop basses. Lorsque les épaules de votre enfant dépassent la position la plus haute du harnais, il est temps de passer au niveau supérieur.

Comment reconnaître un siège auto pour bébé approuvé ?

En France, il est autorisé d’utiliser uniquement des modèles avec un visa d’homologation R04/44 ou R129 qui certifie qu’ils sont conformes à la réglementation européenne en vigueur. Lors de l’achat, recherchez l’étiquette orange qui certifie que le fabricant a obtenu l’approbation pour ce modèle. Vérifiez sur l’étiquette qu’il mentionne :

  • Le poids ou la taille pour lesquels le modèle a été conçu.
  • La lettre E entourée d’un cercle est le symbole indiquant que l’appareil est conforme à l’une des deux normes européennes. La figure à côté indique le pays à partir duquel le siège auto est homologué (1 pour l’Allemagne, 2 pour la France, 3 pour l’Italie, 4 pour le Pays-Bas…)

Pensez également à vérifier que votre véhicule est équipé du système de fixation ISOFIX. Les véhicules en circulation depuis 2011 ont tous ce type d’équipement, cependant, tous les véhicules de la période précédente n’en étaient pas équipés. Le choix du siège auto doit être fait en conséquence.

Quoi est-ce que les conséquences en cas de non-respect de la réglementation ?

C’est le conducteur qui est responsable de tous les passagers de moins de 18 ans qui se trouvent à bord du véhicule. En cas d’infraction concernant la ceinture de sécurité et les sièges auto, le conducteur est passible d’une amende fixe de 135€ pour chaque infraction impliquant un mineur.

Alors que les réglementations évoluent constamment, tenez-vous régulièrement informé des modifications qui y sont apportées afin de ne pas risquer d’être verbalisées ou de compromettre la sécurité de vos enfants en cas d’accident. Pour plus d’informations à ce sujet, nous vous invitons à vous rendre directement sur le site de la sécurité routière ou du service public.

souscrire à une assurance auto : toute l’importance

Être un bon citoyen, c’est aussi s’assurer en ayant une responsabilité civile. Il s’agit d’une obligation évidemment pour vous, mais cela est également primordial pour les autres qui vous entourent. L’assurance auto constitue, depuis 1958, une obligation légale. Grâce à celle-ci, vous serez couvert en cas d’accidents et d’éventuels dommages matériels et immatériels. 

En contrepartie d’une prime, cette assurance est imposée par la loi pour tous les véhicules à moteur. En effet, cela est stipulé dans l’article L211-1 : “Tout véhicule terrestre à moteur doit être couvert par une assurance.” Si vous circulez sans assurance, vous risquez une amende de 3 500 euros. Donc, il convient d’être vigilant et de s’assurer en responsabilité civile. Vous pouvez, par ailleurs, opter pour certaines garanties si vous le souhaitez.

Vous êtes en délit si vous circulez sans assurance et vous ne serez pas indemnisé en cas d’accidents et tout risque, quel qu’il soit (vol, par exemple). Le conducteur principal est contraint de souscrire à une assurance auto. Si vous cherchez une assurance de qualité et entièrement fiable, vous pouvez vous renseigner au préalable sur les différentes compagnies et les comparer entre elles. 

Ainsi, vous aurez une idée de celle qui correspondrait le mieux à vos attentes et à votre profil. Pour savoir cela, vous pouvez tout à fait réaliser des devis en ligne gratuits. Cela vous permettra de trouver une offre qui sera parfaitement adaptée à votre situation. Une fois cela fait, vous verrez que la souscription est rapide. 

En cas de moindre doute, vous pouvez contacter un conseiller, qui répondra à toutes vos questions. Il saura vous aiguiller dans votre choix, afin d’opter pour le meilleur contrat. Alors, souscrivez à une assurance auto pour être constamment en sécurité sur la route ! 

Partager :