Aider les enfants à développer leur confiance en soi

confiance en soi: Petit garçon épluchant une carotte sous les yeux de son père

L’acquisition de la confiance en soi est une clé de la réussite des enfants. Et d’une manière symétrique, la réussite est une clé de la confiance en soi. Malheureusement on a souvent tendance à vouloir d’abord faire vivre des expériences de réussite à nos enfants dans l’optique de leur donner confiance en eux, et non l’inverse. Ainsi, pour qu’ils aient des résultats toujours meilleurs, on les pousse, on leur dit qu’ils pourraient mieux faire. On croit aussi s’ériger en coach en leur énonçant tout ce qu’ils ne font pas bien, en imaginant que le seul fait d’entendre cette énumération suffira à les faire rectifier leurs actions et progresser pour atteindre la réussite.

C’est pourtant tout l’inverse qui se produit et on finit par les entendre dire «  je suis nul, je ne vais pas y arriver ». Parfois ils baissent les bras avant même d’avoir essayé quoi que ce soit.

Alors comment faire pour être plus efficace ?

Pour les aider à avoir confiance en eux on va utiliser la méthode de l’objectif unique.

On va partir du principe que, à partir d’aujourd’hui et dans les prochaines semaines, pour chaque activité de votre enfant, l’objectif que VOUS devez avoir en tête n’est ni un objectif de réussite, ni l’objectif que votre enfant se fixe, mais celui de la confiance en soi.

Par exemple, votre enfant décide de faire un gâteau.
Son objectif: c’est de manger un gâteau.
Votre objectif unique: qu’il développe sa confiance en soi.
Posez-vous la question: « qu’est-ce qui dans mon comportement va lui permettre d’avoir confiance en lui ? ».
Dans le cas de la cuisine, il s’agit de le laisser faire même si le résultat n’est pas optimum. Laissez-le peser, même s’il dépasse les quantités ; laissez-le compter les cuillères même si ça prend du temps ; laissez-le mélanger même si ça fait des grumeaux. Rappelez-vous votre objectif unique.

Prenons le cas où vous sortez en ballade.
Son objectif: s’amuser.
Votre objectif unique: qu’il développe sa confiance en soi.
Posez-vous la question: « Qu’est-ce qui dans mon comportement va lui permettre d’avoir confiance en lui ? »
Laissez-le escalader même s’il risque de tomber ; courir dans les flaques même s’il se salit, jouer avec des bâtons même s’il risque de se faire mal, décider de l’itinéraire même si ça n’est pas le meilleur chemin.

Posez-vous la question : « Qu’est-ce qui dans mon comportement va lui permettre de développer sa confiance en lui ? »

Imaginons que vous faites un jeu de société.
Son objectif: gagner.
Votre objectif unique: qu’il développe sa confiance en soi. 

Posez-vous la question: « Qu’est-ce qui dans mon comportement va lui permettre d’avoir confiance en lui ? »
Et là je m’adresse plus particulièrement aux papas qui ont tendance à avoir un vrai esprit de compétition. N’essayez pas de gagner à tout prix, ni le laisser gagner de façon trop évidente. Mais allez à son rythme pour qu’il intègre au fur et à mesure la stratégie du jeu.

Dernier exemple: votre enfant rencontre un problème et vous le voyez arriver en pleurs.
Son objectif: que vous lui trouviez une solution.
Vos objectifs-pièges: soulager sa peine rapidement, lui donner vite une solution.
Votre véritable objectif: qu’il développe sa confiance en soi
Posez-vous la question: « Qu’est-ce qui dans mon comportement va lui permettre d’avoir confiance en lui ? »
Dans ce cas précis votre rôle est de ne pas agir, en tous cas pas trop vite. Décrivez le problème : « Une tasse de ta dinette s’est cassée. Pourquoi est-ce un problème ? » Emettez des hypothèses à voix haute : « On peut soit jeter les morceaux, soit essayer de les recoller. Toi et tes poupées vous êtes combien à prendre le thé ? 3 personnes ? Combien de reste-t-il de tasses. » Envisagez les avantages et les inconvénients. « L’avantage de réparer la tasse immédiatement, c’est que vous pourrez être 4 à prendre le thé. L’inconvénient c’est qu’il faut attendre que la colle ait fini de sécher. » Et posez la question : « je me demande comment on pourrait faire ? Guidez-le vers la solution sans la lui donner. »

Attention cette méthode ne veut pas dire de laisser tout faire à son enfant au nom de la confiance en soi. Il peut quand même avoir besoin d’une réelle assistance dans certains cas. Les règles restent établies, celles du respect et de l’ordre. Et elles sont indispensables pour que l’enfant grandisse dans un cadre rassurant. C’est à l’intérieur de ces règles que l’enfant va pouvoir développer sa confiance en lui de façon optimum. C’est peut-être l’occasion aussi de revoir où on met le curseur des règles de la maison.

Pour résumer,

Une activité => un objectif unique : la confiance en soi de mon enfant => une question unique : « qu’est-ce qui dans mon comportement va lui donner confiance en lui ? »

En ayant toujours en tête cette question, vous allez multiplier pour votre enfant les occasions de progresser. Le développement de la confiance en soi de votre enfant va devenir un reflex ancré dans votre quotidien et c’est ainsi que petit à petit, sans vous en rendre compte, vous allez le guider vers la réussite.

Pour aller (beaucoup) plus loin sur la confiance en soi et l’autonomie des enfants, lisez cet article du site « Plaisir d’apprendre »: 5 choses dangereuses que votre enfant doit faire.

A vous, quelle est la prochaine activité de votre enfant à laquelle vous appliquerez la méthode de l’objectif unique? Dites-le moi en commentaire.

Recherches utilisées pour trouver cet article l acquisition confiance en soi

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *