7 bonnes raisons de cuisiner avec ses enfants

Cette semaine, j’accueille Kady du blog aussi joli qu’appétissant « Le Bonheur est à notre table. » Forte de 12 mois de pratique de la cuisine en famille, Kady nous dévoile les 7 bonnes raisons de cuisiner avec les enfants.

 

« Si, comme je le pressens, vous avez pris le temps de lire tous mes articles, vous avez dû noter que je suis une passionnée des repas fait-maison. Je prône le bon, le frais, le sain. Oui mais… . Comme vous, je traque trucs et astuces pour combattre et vaincre mon ennemi numéro 1 : LE MANQUE DE TEMPS.

Comme si cette bataille n’était pas déjà assez pesante, je me suis imposée en plus de passer du temps, en cuisine avec mes enfants.

Cette décision faisait partie de mes résolutions de début d’année. Vous savez, ce moment où l’on sent naître en nous une espèce de motivation et une force surhumaine qui nous donnent l’illusion d’être capable de tout affronter. Pourtant, de façon classique, passée l’ivresse frénétique de l’après-fête, l’enthousiasme s’étiole. Peu à peu on capitule et les résolutions sont abandonnées les unes après les autres. Si ce chemin a été celui par lequel je suis passée, je suis plutôt fière d’avoir tenu bon sur un point : intéresser mes filles à la préparation des repas. Nous passons effectivement beaucoup de temps ensemble en cuisine, ce pour plusieurs raisons.

Cuisiner avec ses enfantsL’alimentation ne peut plus être simplement réduite au plat servi à table. L’alimentation, ce n’est pas simplement des menus ajustés afin de ne pas dépasser les apports journaliers recommandés. L’alimentation c’est tellement plus. Un processus long qu’il conviendrait d’intégrer dès le plus jeune âge. Avant de passer en cuisine, il y a toute une organisation à penser. Il faut élaborer les menus (en prenant en compte les goûts de chaque membre de la famille), trouver du temps pour passer au marché ou en grande surface, dégager un créneau pour cuisiner. Ce sont autant d’occasions d’intéresser nos petits loups à ce qui fait leurs repas. C’est en ce sens que je vous parle dans cet article des 7 bonnes raisons selon moi de cuisiner avec ses enfants. La cuisine fera de vous une agence de voyage de renom, un psychologue de première heure, un professeur averti, un compagnon fidèle, un kiné des temps nouveaux et un orthophoniste à domicile.

  1. La cuisine éveille aux sens 

Ludique et amusante pour les petits, la cuisine fait tomber les résistances. Ils goûtent plus facilement aux nouveaux aliments avec lesquels ils se familiarisent progressivement. Participer à la préparation des repas c’est aussi permettre à l’enfant de développer d’autres habilités sensorielles : toucher, sentir, écouter et observer. Ensemble, vous pourrez jouer à reconnaître les aliments à l’odeur ou au toucher en ayant les yeux fermés.

  1. La cuisine offre un vocabulaire riche et accessible à tous

C’est le moment parfait pour les questionner sur leurs préférences alimentaires et leurs expériences à la cantine. Tout en cuisinant, amusez-vous à leur apprendre le nom des différents aliments, ustensiles, gestes et techniques (malaxer, pétrir, touiller, battre..). Pour nos enfants, nous sommes les meilleurs professeurs de français.

  1. La cuisine accompagne nos enfants à petits pas vers l’école

Cuisiner les familiarisent avec les chiffres et la notion d’organisation du travail [étape 1 : ajouter 2 œufs, étape 2 : 1 pot de yaourt, étape 3 : 3 pots de farine]. Ainsi, les enfants comptent, mesurent et suivent les indications de la recette. Ils apprennent à suivre des instructions, respecter des consignes comme cela leur est demandé dès leur entrée à l’école. Profitons de ces petits moments avant que « la vraie maîtresse adulée » ne fasse son apparition.

  1. La cuisine développe des compétences sociales

La confiance en soi grandit parce nous, parents, leur faisons confiance lorsque nous leur confions des tâches. Ils apprennent à essayer. Ils apprivoisent l’échec. Ils savourent la réussite. La cuisine c’est également une éducation au temps. C’est apprendre à patienter. Contrairement à notre ère d’instantanéité, en cuisine, il y a plusieurs étapes à respecter avant d’obtenir un résultat. En participant ainsi à leur développement psychologique, nous voilà transformés en pédopsychiatres de choix pour nos petits.

  1. La cuisine permet de sensibiliser à l’écologie dès le plus jeune âge

La protection de l’environnement, c’est l’affaire de tous. Dans ce contexte de prise de conscience collective, nous admettons qu’il faut préserver notre planète. On se demande ce que nous pourrions faire à notre petite échelle. Cela passe beaucoup par le contenu de nos assiettes. 40% de notre empreinte écologique est liée à notre alimentation. C’est le moment de leur apprendre à consommer des fruits et légumes de saison. C’est l’occasion pour nous d’apprendre en même temps qu’eux, à bannir le gaspillage de notre quotidien. De la terre à l’assiette, nous pourrons évoquer les méthodes de production des aliments que nous consommons. Le recyclage et le compostage sont autant de sujets qui pourraient être intéressants d’aborder. La cuisine c’est transmettre. Pas seulement des recettes de grand-mères mais également de saines habitudes alimentaires et citoyennes. Qui mieux que nous, papas et mamans, pourrait le faire ?

  1. La cuisine permet de léguer un patrimoine

Il s’agit d’une richesse culinaire et sanitaire. En cuisine, les petits deviendront grands. Avec autonomie et débrouillardise, ils deviendront les adultes de demain qui, créatifs en cuisine, consommeront en majorité du fait-maison. Quand viendra le temps de la vie d’adulte, ces anciens enfants pourront s’affranchir de la dictature des repas industriels tout prêts. Cuisiner avec nos enfants, c’est leur offrir liberté, indépendance et santé !

  1. Mère et fille en train de pétrirLa cuisine se transforme en atelier pour petits chefs

Cuisiner avec ses enfants c’est simplement les faire participer à un atelier pas plus cher que le repas lui-même. Accessible à tous, cet atelier ne requiert ni participation financière supplémentaire ni réservation préalable. Cuisiner, c’est joindre l’utile à l’agréable avec en récompense, des moments précieux et inoubliables.

 

Maintenant que vous savez tout, n’attendez plus ! Courez en cuisine et osez demander aux petits de vous suivre. Vous le regretterez sûrement. Après un pot de verre cassé, un paquet de farine éparpillé sur le sol, vos nerfs seront mis à rude épreuve. Comme beaucoup, vous (re)découvrirez votre manque de patience. Mais, la cuisine c’est comme tout, ça s’apprend. Au fil du temps, les gestes seront de plus en plus assurés et vous, de moins en moins agacés. Je suis heureuse que les petites éprouvent un réel plaisir à être en cuisine avec nous. De ce fait, nous ne ratons aucune occasion. Dans cette fonction exceptionnelle qu’est la parentalité, nous aurons trouvé une manière pratique de susciter plaisir et curiosité chez nos filles. Leur fournir les armes pour garder un corps sain dans un environnement sain est un combat à mener très tôt dans leur vie. Aujourd’hui plus que jamais ! La relation entre une bonne hygiène alimentaire à l’âge adulte et une éducation précoce à un équilibre nutritionnel n’est plus à démontrer. 

Cuisiner et déguster en famille est pour moi une véritable thérapie.

 

Et chez vous, comment cela se passe t-il ? Vos enfants vous aident-ils au quotidien à la préparation des repas ? Racontez-moi tout.

Bien à vous.

Kady »

Vous pouvez retrouver les autres articles de Kady en cliquant ici Le Bonheur est à notre table

http://lebonheurestanotretable.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *