4 compétences-clés développées grâce aux jeux vidéo

competences grace aux jeux video

J’ai le plaisir d’accueillir cette semaine Joseph Nguyen, auteur du blog « Centre d’intérêt : jeux videos ». Il est aussi ingénieur en microélectronique actuellement en thèse et futur entrepreneur dans l’informatique.  J’ai voulu l’inviter sur mon blog parce qu’il a une vision très optimiste de la pratique des jeux vidéos et j’ai pensé que ça pourrait faire le plus grand bien à certains d’entre nous d’entendre parler de cette activité de manière positive… par un adulte.

De par son expérience de joueur, Joseph s’est rendu compte qu’il avait développé des compétences indéniables mais malheureusement insoupçonnées de la part des non-joueurs.

D’ailleurs qu’en est-il de votre vision des jeux vidéo, à vous, parents ?

Avez-vous l’impression que vos enfants passent trop de temps sur leurs jeux ? Pensez-vous que c’est une perte de temps ? Pensez-vous que ça les coupe de la « vie réelle » ? Ce monde virtuel vous fait-il peur ?

Si vous répondez oui à l’une de ces questions, n’hésitez pas à explorer le blog de Joseph pour mieux comprendre comment la pratique des jeux vidéo permet de développer des qualités applicables à la vie de tous les jours et notamment professionnelle.

Pour Familles connectées, il accepte aujourd’hui de nous révéler quatre de ces compétences-clés.

 

« Les jeux vidéo sont souvent sources de conflits entre les enfants et les parents. Dans cet article, je vais vous présenter ce que votre enfant retire du jeu vidéo en plus du plaisir qu’il a quand il joue. Cela vous permettra de comprendre pourquoi il joue parfois au-delà des limites que vous lui avez imposées. Vous comprendrez aussi que ce n’est pas aussi grave que vous le pensez (par exemple, il ne remet pas en cause votre autorité).

1. Cela lui donne un environnement pour apprendre, expérimenter

acquerir des competences avec les jeux videosLe fonctionnement même du jeu vidéo pousse à l’expérimentation et à l’apprentissage. La différence énorme entre le jeu vidéo et la vie réelle est la place de l’échec. Dans ce monde virtuel, l’échec fait partie intégrante de l’apprentissage, ce n’est pas agréable, mais c’est un passage obligatoire.

Vous avez sûrement remarqué que la première fois que votre enfant joue à un jeu vidéo, il s’énerve très vite. Cela est dû au fait que dans le monde réel, échouer, c’est être pointé du doigt, cela veut dire que l’on a fait une bêtise. En fait, c’est son premier modèle et surtout son seul modèle pour définir le concept d’échec avant de découvrir le jeu vidéo.

En jouant de plus en plus, il perdra de plus en plus, mais son rapport avec l’erreur va changer. Il se servira de ses échecs pour aller de plus en plus loin. C’est la première leçon et la plus grande des leçons que le jeu vidéo lui permettra d’apprendre : échouer n’est pas mauvais en soi, c’est ce que l’on fait de cet échec qui peut en faire une mauvaise expérience.

2. Cela lui donne un contexte nouveau, il découvre son côté explorateur, aventurier

avantage des jeux videosChaque jeu offre un monde différent et des règles différentes pour se construire et prospérer. Ici, c’est la capacité d’adaptation de votre enfant qui sera mis à l’épreuve.

Dans certains jeux, c’est la réflexion qui vous permettra d’avancer, dans d’autres cela sera les réflexes et dans d’autres, sa patience lui permettra de construire lentement son avantage pour remporter la victoire.

Essayez de repérer les jeux que votre enfant aime, cela vous permettra d’en apprendre plus sur sa personnalité et de connaître les activités qui permettront son épanouissement.

 

3. Cela lui donne aussi des sensations grâce aux accomplissements

jeux video echecs et reussitesLa récompense est omniprésente dans les jeux vidéo, que ce soit pour les succès comme pour les échecs. Ce qui est en contraste total avec le monde réel, où vos succès seront souvent considérés comme normaux et où vos échecs vous vaudront une leçon de morale. Attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas reprendre votre enfant quand il fait une bêtise, mais pensez à reconnaître de temps en temps et de manière concrète les bonnes actions de votre enfant en lui faisant comprendre clairement qu’il a bien agi.

Lorsque votre enfant finit un niveau dans son jeu, son score est mis en valeur généreusement. Quand son score est bas, le jeu se concentre sur les choses qu’il a toutefois pu accomplir. Cela encourage votre enfant à se dépasser.

4. Le flow, un état mental très recherché.

Avez-vous déjà été complètement absorbé par une tâche au point de ne plus savoir l’heure qu’il est? Dle flow et les jeux videoe ne pas sentir la faim? Si c’est le cas, vous avez dû remarquer que vous accomplissez nettement plus de travail et que vos performances sont nettement plus élevées dans cet état.  Cet état mental est de plus en plus recherché dans le monde du travail.

 

C’est exactement à cause de cette phase que votre enfant va dépasser son temps de jeu (sans s’en rendre compte). Les jeux vidéo permettent d’atteindre cet état de flow rapidement et facilement. Cela se déclenche après avoir dépassé la phase d’apprentissage dans les jeux vidéo. Une fois qu’il a appris les mécanismes pour être “bon” dans son jeu vidéo, il passera à une phase où il va récolter le fruit de son travail. Ce moment est en fait extrêmement important pour lui. Imaginez avoir investi une quantité d’effort importante pour progresser, et, au moment où vous allez recevoir votre récompense, on vous demande de vous arrêter. Vous comprenez maintenant pourquoi, (parfois) quand vous lui demandez d’arrêter une partie en cours, votre enfant fait la tête.

La prochaine partie qu’il lancera le placera presque immédiatement dans cet état de flow et il reproduira les schémas qui l’ont mené au succès, ce qui lui procurera beaucoup de plaisir.

 

Je pense que vous avez maintenant compris que les jeux vidéo ne sont pas seulement des produits de consommation qui procure du plaisir. Votre enfant apprend énormément en jouant. Il apprendra des concepts sans s’en rendre compte, mieux encore, il les appliquera. »

 

Crédits image: freepik

Recherches utilisées pour trouver cet article compétences developpees dans un jeu video

2 commentaires

  • Merci pour cet article, qui aide à comprendre l’engouement lié aux jeux vidéos, qui comme des activités comme la musique, le chant, les arts plastiques, le sport, apportent également un autre rapport à l’erreur, un dépassement de soi, et un état de flow.

  • Anne-Florence

    Arrêtons de diaboliser les jeux vidéo, mais apprenons à nos enfants la modération, l’attente, le plaisir de découvrir plein d’autres choses… pour pouvoir apprécier le moment pour jouer aux jeux vidéos. Essayons de ne pas avoir le réflexe de proposer un jeu vidéo (ou sur écran en général) quand ils doivent patienter, quand ils s’ennuient, quand ils ne peuvent pas aller jouer dehors…. Mais « accompagnons » -les , renseignons-nous sur l’évolution de leur jeu, rions avec eux, félicitons les de leur victoire, réjouissons-nous quand ils gagnent la partie, … Et alors, les jeux vidéos sont des jeux, comme les autres 😉 … vers une communication, une relation, un divertissement au sein de la famille

    Merci pour votre article 🙂

    Mon fils aime certains jeux vidéos (sur PC), je n’ai jamais diabolisé ce type de jeux, mais par contre, j’ai toujours compris, et accompagné ce loisir. Je l’ai félicité pour son sens tactique, sa patience, son observation que requièrent certains jeux Du coup, il adore me raconter ces « exploits » au fur et à mesure, il est modéré, et aime se renseigner sur certains éléments du jeu dans des livres… Du vrai plaisir partagé à partir de jeux vidéos 🙂 …. Et il est possible de vivre, sans PS, Nintendo, Xbox, tablette, smartphone, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *